Rechercher

Les 4 choses que tu dois savoir pour utiliser ta créativité

Mis à jour : il y a 4 jours

La créativité est extraordinairement utile lorsqu'on doit prendre des actions qui sont inhabituelles et évoluer différemment de ce qu'on connaît déjà.


Le coronavirus nous a offert une opportunité de prendre de nouvelles directions dans notre vie, de créer une nouvelle réalité.


Pour certaines c'est une transformation dans leur couple, pour d'autres c'est le démarrage d'une entreprise. Quelles que soient les transitions, notre connexion à notre créativité est cruciale particulièrement en ce moment.


Simplement parce qu'on veut s'assurer que ces nouvelles décisions et directions qu'on choisit de prendre soient en alignement avec ce qui nous rend heureuses et épanouies. (et non pas l'inverse!)


Notre créativité c'est un guide et on doit comprendre comment l'utiliser.



1) Prendre le temps


Notre créativité existe d'abord de manière invisible.


Exactement comme une grossesse qui débute et pour laquelle on ne voit pas encore les transformations physiques.


Beaucoup est en train de se produire sans qu'on puisse le voir de manière concrète.


Nos idées fonctionnent exactement de la même manière, elles ont besoin d'un temps d'incubation.


Trop souvent, on a une idée extraordinaire et on ne lui laisse pas le temps de grandir doucement. On va vers l'action précipitamment et on se trouve alors déçues de ne pas avoir de résultat rapidement.


Se donner le temps permet à nos idées de prendre forme.


La majorité de mes grandes idées pour mon entreprise ont eu lieu pendant que je prenais une douche, en buvant un café ou en cuisinant le souper.



2) Être suffisamment silencieuse pour entendre la petite voix


Notre créativité nous parle parfois par une petite voix douce. Et c'est important d'être capable de l'entendre.


On est parfois tellement préoccupées de tout ce qu'on doit accomplir, qu'on oublie de prendre le temps d'entendre ce qui est intuitif à l'intérieur de soi.


Notre créativité a donc besoin de calme. De moments pour bouillonner à l'intérieur et nous transmettre des bribes d'information sur la direction à prendre.


C'est toute la raison pour laquelle les écrivaines aiment les retraite d'écriture; c'est pour avoir le calme nécessaire pour entendre ce que l'intuition veut nous dire.


Trop souvent, on se retrouve dans tellement d'activités, de projets, de responsabilités, que cet espace d'écoute devient restreint, voire inaccessible.


S'assurer que ce canal de communication à l'intérieur de soi est activé permet littéralement d'en apprendre plus sur soi et gagner de la clarté sur la direction à prendre.



3) Laisser aller les objections qui émergent


Parfois lorsque notre créativité s'active, on entend toutes sortes d'idées qui nous envoient dans des directions qui sont potentiellement inconfortables.


On imagine tout de suite toutes les raisons pour lesquelles cette idée serait impossible à réaliser et on abandonne.


Selon moi, c'est trop tôt pour abandonner une idée tant qu'on ne lui a pas donné une chance en s'engageant.


Souvent, on réalise que si on décidait réellement d'écrire un livre, d'acheter une maison, de démarrer son entreprise par exemple, on serait aussi créatives pour faire face aux obstacles.


On laisse les objections prendre de la place trop rapidement.


Ultimement, les objections ce sont des craintes légitimes, comme une conseillère qui nous dirait de faire attention à certains aspects d'un projet. Ça ne veut pas dire qu'on doit absolument l'abandonner.


C'est bon d'apprendre à rester présente aux objections, et réaliser qu'on est maître de décider ce qu'on va choisir de faire.



4) Avoir des espaces de création


Pour entendre ce que notre créativité a à nous dire, c'est une excellente pratique que d'avoir un espace de création.


Personnellement, j'aime beaucoup mon rituel d'écriture libre le matin. Ça me permet de démarrer la journée en ayant mis sur papier mes idées du moment et activer ce flow à l'intérieur de moi.


Ce qui est important dans ces pratiques créatives c'est de ne pas se donner de règles, de permettre à ce qui est intuitif d'émerger.


On se met à l'écoute de ce qui monte en soi. On laisse complètement aller l'idée qu'il y a quelque chose qu'on « devrait » produire ou écrire.


On prend le temps d'écouter la petite voix, on laisse aller les objections et on crée.



P.S.

Si tu aimes ce contenu, je t'invite à t'inscrire à ce mini-cours en ligne sur le cycle du désir pour obtenir davantage ce que tu désires!

Tu aimerais recevoir ton guide gratuit pour obtenir ce que tu désires en 4 étapes? C'est par ici!

 info@institutdudesir.ca

©2020 par l'Institut du désir // Tous droits réservés